Bandonéoniste, Accordéoniste, il s'implique dans le développement d’un nouveau répertoire pour le tango travaillant ainsi avec des compositeurs comme Gustavo Beytelmann, Ramiro Gallo, Tomas Gubitsch ou Roger Helou.

Il commence l’accordéon classique (Bayan), dans la classe de Christiane Bonnay, En 2005 il reçoit le diplôme d’étude musicale mention très bien avec félicitation du jury. Deux ans plus tard il est également diplômé d’un diplôme de fin d’étude en composition électroacoustique dans la classe de Mario Marry.

Il reçoit en 2006 à Paris, le Prix du Président de la République (1er prix du concours national Unaf) catégorie soliste Classique. Sébastien Innocenti est admis à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) dans la classe de Max Bonnay. Après son passage au CNSM, il commence une formation de bandonéoniste dans la classe de Juanjo Mosalini au conservatoire de Gennevilliers.

Très tôt Sébastien Innocenti commence la pratique du tango et participe à sa première master-class sous la direction du pianiste et compositeur argentin Gustavo Beytelmann. Il commence alors à étudier ce style tout particulier en participant a plusieurs master- class et stages de tango en France et à l’étranger. Toujours dans le but de se perfectionner, il suit également les master-class de Victor Hugo Villena.

On le retrouve notamment aux côtés du Quinteto Respiro du Tambor Tango Trio et de la Cie Les Muettes Bavardes.

Invité par des formations telles que L’orchestre National de Lille et l’orchestre National de Lyon pour le projet symphonique de son ensemble, il est egalement invité a se produire en soliste avec Les Musiciens du Louvre, l'Orchestre Philharmonique de Monte- Carlo, l’Orchestre de l’Opera de nice, l’Orchestre de l’Opera de Paris et l’ensemble Opus 62.

Sébastien s'attache à faire découvrir la richesse de son instrument, interprétant un répertoire allant de la transcription d’oeuvres baroques à la littérature moderne du tango